Accueil » Professeurs   » Violoncelle
Annie Zakine-Coche

Annie Zakine-Cochet

Honoraire du CRR Paris
Née à Aix-les-bains en Savoie dans une famille de mélomanes, elle poursuit des études classiques parallèlement à des études musicales et obtient la même année un baccalauréat de philosophie et un premier prix de violoncelle au Conservatoire de Chambéry. Elle poursuit ses études musicales au Conservatoire National de Région (CNR) de Boulogne-Billancourt dans la classe de Jean Brizard où elle obtient un premier prix en violoncelle et musique de chambre. Annie complète sa formation à l'Ecole Normale de Musique de Paris et obtient une licence d'enseignement. Devenue l'assistante de Jean Brizard au CNR de Boulogne-Billancourt, elle fait partie de plusieurs ensembles de musique de chambre et se produit dans de nombreux festivals tant en France qu'à l'étranger. Elle devient membre de l'orchestre Colonne, se spécialise également en viole de gambe dans la classe de Jordi Savall à Zurich. En 1992, Annie est nommée professeur au Conservatoire Supérieur de Paris tandis que Marc Bleuse, directeur du CNR de Toulouse lui confie la création d'une nouvelle classe de violoncelle. Elle enseigne également dans les Master Classes (Aix-en-Provence, Amiens…) et, régulièrement dans les sessions de l'Académie Jean Lenert. Nombre de ses élèves sont aujourd'hui lauréats de concours nationaux et internationaux occupant des pupitres de solistes dans des orchestres prestigieux en France et à l'étranger.
Annie est professeur honoraire au CNSMD de Paris.
Benjamin Carat
Benjamin Carat
Benjamin Carat est né à Annecy en 1975. Il étudie le violoncelle au CNSMD de Lyon dans la classe de Jean Deplace et de Nicolas Hartmann, et obtient le Premier Prix mention très bien en 1997. Il intègre ensuite la formation doctorale en Musique et Musicologie du XX° siècle à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales / IRCAM Centre Georges Pompidou à Paris, et réalise un DEA sous la direction Jean-Marc Chouvel et Hugues Dufourt. En 1999, il rejoint le collège artistique du GRAME Centre National de Création Musicale à Lyon.
Explorateur des musiques d’aujourd’hui, Benjamin Carat développe une relation artistique privilégiée avec les compositeurs tels que Jonathan Harvey (CD "Oeuvres pour violoncelle" Label Assaï, Coup de coeur de l'Académie Charles Cros en 2002), Robert Pascal (CD "Monographie" Label Ameson, 2010), Jesper Nordin (CD Phono Suecia - Naxos, mars 2012). Il se produit régulièrement comme soliste au Canada, en Chine, en Amérique du Sud, en Allemagne, en Italie, et en Suède notamment ; et intègre différentes formations de musique de Chambre.Benjamin Carat est titulaire du Certificat d'Aptitude de professeur de musique. Après avoir enseigné au Conservatoire de Brest, il est nommé professeur de violoncelle au Pôle d'Enseignement Supérieur de Bretagne - Pays de la Loire depuis 2011, et professeur de violoncelle au Conservatoire de Bordeaux en 2012. Benjamin Carat intervient également au sein du Pôle d'Enseignement Supérieur de Bordeaux Aquitaine comme tuteur pédagogique.
Philippe Muller
Philippe Muller
Né en Alsace, Philippe Muller a été marqué par les traditions musicales à la fois françaises et allemandes qui sont propres à sa région. Il en a gardé un esprit ouvert aux différentes cultures et poursuit aujourd’hui une carrière aux facettes multiples.
Interprète d’un répertoire étendu, il se produit en soliste, mais aussi comme membre de divers ensembles de musique de chambre.
En 1970, il fonde avec Jacques Rouvier et Jean-Jacques Kantorow un trio particulièrement apprécié pour son dynamisme et son homogénéité. Sept années de travail avec l'Ensemble Intercontemporain lui ont permis de bien connaître et maîtriser la musique de notre temps.
En 1979, il succède à son maître André Navarra comme professeur de violoncelle au Conservatoire de Paris. Il a depuis cette date formé un grand nombre d’élèves dont certains font une carrière remarquable.
Philippe Muller est invité à donner des “master-classes” dans les centres pédagogiques les plus prestigieux, notamment à Kyoto où il participe depuis vingt ans à une académie de musique française. De nombreux festivals l’invitent régulièrement dans le monde entier. Ces derniers mois l’ont vu se produire en Europe, au Canada et en Extrême-Orient.
Sa discographie abondante est le reflet de sa personnalité et aborde avec un égal bonheur des œuvres de Vivaldi, Beethoven, Brahms, mais également Fauré, Ravel, Martinu, Malec et Merlet, sans oublier l’intégrale des suites de J.S. Bach.
Il joue un Gennaro Gagliano de 1756.